« Don Bosco Academy » : dans les coulisses des répétitions !

14 août 2014 à 10:00

« Don Bosco Academy » : dans les coulisses des répétitions !
Des jeunes surmotivés !

Afin de préparer la représentation du 27 octobre prochain au Palais des Glaces, les jeunes ont participé durant deux semaines à une formation intense en compagnie de l’équipe Musicamp. Immersion.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Samedi 19 juillet, Nice. Soixante jeunes, âgés de 11 à 20 ans, ont déserté les plages de la Côte d’Azur pour se réunir au lycée Don Bosco. L’ambiance est détendue, mais studieuse. C’est que l’enjeu est de taille : jouer devant près de 500 personnes, un défi absolument inédit pour tous les participants !

 

Depuis une semaine déjà, les journées de répétition s’enchaînent. Chant, danse, théâtre. L’équipe Musicamp encadre les différents ateliers. « Vous allez devoir faire de votre mieux, insiste Tristan de Groulard : vous découvrirez que plus c’est difficile, mieux c’est ! » Et le metteur en scène d’égrener les trois qualités requises pendant la formation : « patience, concentration, sérieux ».
Demain, les jeunes joueront en exclusivité devant les pensionnaires d’une maison de retraite. L’occasion de peaufiner les prestations, corriger les imprécisions… et constater les progrès accomplis ! Car ceux-ci sont réels, signe du professionnalisme de l’équipe Musicamp, mais aussi de la grande motivation des jeunes.

 

Aux côtés de Tristan de Groulard, toujours là, à conseiller les jeunes, Laure Balon. Danseuse étoile dans sa jeunesse, celle qui a tenu les rôles principaux de nombreuses comédies musicales (entre autres : West Side Story, Oliver Twist, Sunset Boulevard…) s’est formée au chant, et au théâtre à Broadway. Son approche des jeunes, alliage de rigueur et de douceur, colle parfaitement avec la pédagogie chère à Don Bosco.

 

Le coaching chant achevé, les jeunes enchaînent sur les chorégraphies, minutieusement observées par Justine Nouveau. Titulaire d’un diplôme d’état et enseignante à l’AICOM (Académie Internationale de comédie musicale) de Paris, Justine fait répéter la choré qui accompagnera le chant final, « L’Amorevolezza ». L’exercice n’est pas simple pour tout le monde, mais la solidarité prévaut : les plus avancés accompagnent les retardataires.

 

Pour s’imprégner de la vie de Don Bosco, Tristan a passé beaucoup de temps dans les communautés salésiennes. C’est ainsi qu’il a su capter les valeurs qui animent la famille salésienne, et saisir la pédagogie qui lui est chère. Son écriture emprunte au langage des jeunes, fourmille de clins d’œil et d’anecdotes, et intègre ici et là quelques mots d’italiens.
Fin octobre, les participants se retrouveront pour une ultime répétition. Nous serons alors à quelques heures de la grande Première…

 

 

Karine Gold-Dalg,
14 aout 2014.

 

 

 

 

 

 

Bicentenaire - Actualités