Jouons ensemble : la famille salésienne à l’honneur dans Famille chrétienne

13 juin 2022

Jouons ensemble : la famille salésienne à l’honneur dans Famille chrétienne

Le magazine Famille chrétienne consacre son numéro de la semaine du 11 juin au jeu. Dans ce dossier, soeur Anne-Flore Magnan, Anne-Florence Perras, ancienne présidente du Mouvement salésien des jeunes France-Belgique, et Fabrice et Bénédicte Poncet, de l’association Gones@Bosco (Lyon), s’expriment sur l’importance du jeu, facteur d’épanouissement et d’apprentissage pour les enfants.

Le jeu en famille est essentiel pour partager et passer de bons moments ensemble ; c’est ce qu’expliquent Fabrice et Bénédicte Poncet, parents de quatre enfants : « on aime beaucoup jouer avec les enfants, car on vit un moment de complicité, où on est pleinement disponibles les uns aux autres ». Le couple a écrit avec sœur Anne-Flore Magnan, salésienne, et Anne-Florence Perras, enseignante à Lyon-III, l’ouvrage Faire grandir les talents de nos enfants (éditions Mame), qui donne les clefs du charisme salésien dans le domaine éducatif. Le jeu tient une place importante dans l’éducation : il permet de partager, de rire et de passer du temps ensemble, loin des soucis de la vie quotidienne, où tout va généralement trop vite. Dans le magazine, Anne-Florence Perras, engagée dans le réseau salésien, conseille six jeux de société, pour tous les âges et tous les goûts.
Mais le jeu de société n’est pas toujours évident quand les enfants grandissent ! Pour palier à cela, Fabrice et Bénédicte trouvent des astuces pour continuer à s’amuser avec leurs deux aînés, aujourd’hui âgés de 14 et 16 ans, et qui boudent les jeux de société. A travers le théâtre, les jeux d’imagination, etc, ils continuent à passer du temps ensemble et à partager de bons moments.

Le jeu n’est pas seulement ludique : il permet également d’apprendre et de grandir. Famille chrétienne a interrogé sœur Anne-Flore Magnan, salésienne et éducatrice, qui a exercé pendant plusieurs années au Valdocco de Lille, association qui œuvre dans les quartiers de Lille-Sud : « jouer ensemble enseigne la vie sociale. La règle qui n’empêche pas, mais qui permet de jouer ensemble. » Au Valdocco, elle a vu les enfants grandir et s’épanouir, à travers le jeu. « Qu’on donne une grande liberté pour sauter, courir ou crier à plaisir », préconisait Don Bosco : plus d’un siècle après, ses conseils en matière d’éducation permettent toujours aux enfants de s’épanouir.

Blandine Lelté

Revue de presse