Don Bosco Aujourd'hui demande régulièrement à des spécialistes de se pencher sur une « Question d'éducation ». Retrouvez ici toutes les articles de cette section...

  • question education amitie 01 « Quand notre fils n’a pas été invité à l’anniversaire où la majorité des enfants de la classe sont invités, on commence à s’inquiéter ». Que dire à l’enfant qui se sent exclu ? « Tu dois être gentil »... « tu devrais inviter untel mercredi et aller au cinéma ». « Il faut, tu dois... » Cela va mal avec l’amitié. Car il faudrait en avoir envie. Mais comment donner du désir ? « Vas-y ! Dépasse un peu ta timidité ». Ce n'est pas évident non plus : « Je ne vois pas l’intérêt. Je préfère rester avec vous. »

  • Gentilesse Serdu 1 Apprendre la gentillesse à ses enfants, n’est-ce pas les envoyer comme des agneaux au milieu des loups ? La méchanceté est bien présente dans notre monde compétitif et dur où tous les coups semblent recommandables. Faut-il alors leur appendre le calcul, la recherche de son intérêt « bien compris » ? La réponse estnclaire : inutile d’en rajouter !

  • desinformation internet Deux informations : « Un mauvais perdant joue au Monopoly avec ses amis… bilan : 2 morts et 4 blessés » (source : Nordpresse) - « Le Monopoly a fêté ses 80 ans avec de vrais billets » (source : Les échos) Quelle information semble la plus plausible ? Si les jeunes prennent les sites d’informations parodiques comme Nordpresse en Belgique ou Legorafi en France pour argent comptant… il y a de quoi s’inquiéter ! Alors comment éduquer nos enfants à bien utiliser internet ? Don Bosco Aujourd’hui a interrogé Benoit Deseure, journaliste à La Voix du Nord. Voici ses six conseils à donner aux jeunes.

  • education parler en famille 02 Si le développement de l’esprit critique est au centre de la mission éducative de l’école, il est aussi, évidemment, central… dans nos propres familles. Comment se déroulent les échanges ? Comment donner du poids à la parole de l’enfant ? Et ouvrir leur horizon ? Les parents s’expriment sur les règles qu’ils adoptent.

  • education 1 La difficulté de certains jeunes à sortir de leur quartier constitue un réel frein à leur insertion sociale et professionnelle. Elle a un impact sur la capacité à se rendre à des rendez-vous et à ouvrir son univers relationnel.

  • reussir dans la vie 003Parents et enseignants souhaitent la réussite de leurs enfants ou de leurs élèves, réussite aux examens bien sûr, mais aussi réussite sociale. Mais l'expression même « réussir dans la vie » est problématique pour les chrétiens. Le Père Paul Ripaud, salésien et membre de la communauté éducative du Lycée Etienne Gauthier de Ressins, pose le problème et évoque la position originale de Don Bosco.

  • question education partir voyage scolaire 003 L’éloignement de l’enfant, lors d’un départ en voyage scolaire ou en centre de vacances, constitue souvent une source d’angoisse pour lui et pour ses parents. Suite aux attentats, cette sensibilité s’est accrue. Alors, peur ou confiance ?

  • Faire des choix dans la vie Pour trouver son chemin dans la vie, il faut déjà se connaître. Or, pour un adolescent d’aujourd’hui, c’est fatiguant de devenir soi-même ! « M’sieur, pourquoi y faudrait toujours réfléchir ?! » Beaucoup de jeunes se mettent en standby, dès qu’on évoque leur avenir, le sens de la vie.

  • education mot cle la presence 002 Don Bosco développa dans la rue au début de sa mission, puis dans ses institutions une forme de présence aux jeunes. C’est ce type de présence qu’il ne cessa de recommander à ses éducateurs, leur demandant d’être toujours présents à la vie des jeunes.

  • juste distance Don Bosco a réhabilité l'affectivité dans la relation éducative, suite au siècle des Lumières qui avait eu tendance à tout vouloir rationaliser. Il y a de l'affectif dans chaque relation, y compris d'autorité.

     

  • Question éducation : la confiance « Sans affection pas de confiance. Sans confiance, pas d'éducation. » Ce slogan, repris dans toutes les institutions salésiennes, constitue le meilleur résumé de la pensée pédagogique de Don Bosco.

     

  • DBA ALLIANCE 1 pas p« Sans votre aide, je ne puis rien faire. » Don Bosco ne cessait de le répéter aux jeunes qu'il accompagnait. « J'ai besoin de votre accord.» Pour lui, le jeune n'est pas seulement un destinataire, mais également un partenaire de l'action éducative.

  • DBJOIEv2S'il est un mot qui caractérise l'ambiance d'une maison salésienne, c'est la joie. Il s'agit du meilleur indicateur de mise en œuvre de la pédagogie salésienne. Si l'enfant se sent aimé, pris en compte de manière personnalisée, libre de s'exprimer, soutenu dans ses difficultés, reconnu dans ses talents, valorisé dans sa progression, alors la joie ne tardera pas à illuminer son visage.

  • DBA 979 1 355La question se pose un jour ou l'autre dans les familles, ce n'est pas neuf. Comment accueillir la demande de son adolescent ? Trop de réticence, et le dialogue établi patiemment au fil de longues années risque d'être abimé. Tout accepter d'emblée ressemble à une démission des responsabilités de parent.

     

  • CHICHA 4J'ai trouvé dans le blouson de mon fils de quinze ans une pochette de tabac pour narguilé et du papier aluminium. Je dois avoir une mise au point avec lui, mais comment m'y prendre ? Réponse de Jean-François Meurs, sdb, éducateur à Farnières. 

     

     

  • Fils ment Une OKptePeur d'être sanctionné, de décevoir, de ne plus être aimé, de ne pas obtenir la promotion attendue ou le cadeau souhaité... de nombreux jeunes préfèrent mentir. Comment l'adulte peut-il se positionner face au mensonge d'un jeune ? Réponse de Luc Hepoelh, salésien de Don Bosco, éducateur spécialisé. Pour les jeunes, comme pour l'adulte, il est bien plus facile au premier regard de voiler la réalité par une petite infraction à la vérité, plutôt que d'assumer l'acte posé. Mais le mensonge entraine le mensonge.

  • SERDU 1 PTITEMon fils, qui était très actif, ne veut plus rien faire. Il n'a pourtant que le choix (nous pouvons lui offrir beaucoup de choses et il est doué), mais c'est justement ça le problème : quand je lui dis « Décide-toi ! », il me répond : « Pourquoi est-ce qu'il faut toujours choisir ? ». Et il ajoute : « Pourquoi faut-il toujours réfléchir ? » J'aimerais comprendre ce qui lui arrive.

  • seb350 et logo« Facebook permet au jeune de se construire, mais ne remplacera jamais la relation éducative réelle ». Webmaster de la famille salésienne, le frère Sébastien Robert, salésien de Don Bosco, intervient régulièrement dans le réseau salésien et en dehors pour présenter les réseaux sociaux et évoquer quel positionnement éducatif envisager.

  • DBA AUMONERIE« Ma fille voudrait aller à l’aumônerie, mais elle a peur du regard des autres ». Réponse de Sœur Anne Orcel, salésienne de Don Bosco à Lille. Vouloir rejoindre un groupe repéré comme chrétien, ça n’est pas très tendance dans le monde des ados. Comment, pour cette jeune fille, faire le choix d’aller à l’aumônerie, si c’est au prix de moqueries, s’il faut y perdre une certaine image de soi ?

  • dessin3 355"Notre fils de quinze ans ne veut plus aller en colonie, il fait le projet de partir en vacances en camping avec deux copains. Cela nous paraît jeune." Réponse de J-F Meurs, directeur du centre de Farnières, sdb. Votre fils veut se lancer dans une nouvelle expérience : c'est plutôt bon signe ! Signe que vous lui avez donné assez d'autonomie pour qu'il ose le faire. Signe qu'il se sent assez sûr de lui-même pour se passer – au moins momentanément, et sans doute à certaines conditions - de la protection familiale. Qu'il y ait des inquiétudes chez vous, c'est plutôt normal, et vous pouvez les lui exprimer, car il y a toujours des risques.

Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par Don Bosco Aujourd'hui pour la transmission de l'actualité salésienne. Elles sont conservées pendant 5 ans et sont destinées à la promotion des activités de la famille salésienne. Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : Salésiens de Don Bosco, 393 bis rue des Pyrénées, 75020 PARIS, France

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p

Multimédia

Florian Boucansaud, ex-footballeur pro
C’est quoi le bonheur ?
Voir l'article

Mgr Cristobal Lopez, archévêque de Rabat,
Aux jeunes et aux parents
Voir l'article

P. Xavier de Verchère, salésien et scout
"Sur la jeunesse"
Lire l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Société

    • Un petit traité d’éducation à la paix : « La première fois que quelqu’un m’a souri »

      La premiere fois que quelqu un m a sourri couv La paix, n’est-ce qu’un joli mot, un concept noble, voire un idéal chimérique ? Absolument pas, écrit Jean-Marie Petitclerc, salesien de Don Bosco, dans un livre d’entretien qui vient d’être édité aux éditions des Scouts et Guides de France. La paix est « une tâche à effectuer », une construction de chaque jour. Voilà le rôle de l’éducateur : apprendre aux jeunes à bâtir un projet commun de paix dans toutes leurs actions et dans tous les domaines de leur vie.

      Lire la suite

    • Après la rentrée… mon fils n’a pas d’amis 

      question education amitie 01 « Quand notre fils n’a pas été invité à l’anniversaire où la majorité des enfants de la classe sont invités, on commence à s’inquiéter ». Que dire à l’enfant qui se sent exclu ? « Tu dois être gentil »... « tu devrais inviter untel mercredi et aller au cinéma ». « Il faut, tu dois... » Cela va mal avec l’amitié. Car il faudrait en avoir envie. Mais comment donner du désir ? « Vas-y ! Dépasse un peu ta timidité ». Ce n'est pas évident non plus : « Je ne vois pas l’intérêt. Je préfère rester avec vous. »

      Lire la suite

    • Question d'éducation : Etre gentil, pas facile à vivre ?

      Gentilesse Serdu 1 Apprendre la gentillesse à ses enfants, n’est-ce pas les envoyer comme des agneaux au milieu des loups ? La méchanceté est bien présente dans notre monde compétitif et dur où tous les coups semblent recommandables. Faut-il alors leur appendre le calcul, la recherche de son intérêt « bien compris » ? La réponse estnclaire : inutile d’en rajouter !

      Lire la suite

    • Quelle présence dans la cour virtuelle des réseaux sociaux ?

      cour viturelle et reseaux sociaux Les relations sociales se font sur la toile autant que sur le béton de la cour. Alors, allons sur les réseaux sociaux ! Mais jusqu’où ? Faut-il encourager la présence des adultes sur les réseaux ? Pourquoi faire ? Quelle présence assurer ? Est-ce une bonne - ou fausse - bonne idée ?

      Lire la suite