Don Bosco Aujourd'hui demande régulièrement à des spécialistes de se pencher sur une « Question d'éducation ». Retrouvez ici toutes les articles de cette section...

  • Question d'éducation : « Mon fils ne veut pas sortir du quartier »

    education 1 La difficulté de certains jeunes à sortir de leur quartier constitue un réel frein à leur insertion sociale et professionnelle. Elle a un impact sur la capacité à se rendre à des rendez-vous et à ouvrir son univers relationnel.

  • Question d’éducation : « J’ai peur de voir mon enfant partir en voyage de classe »

    question education partir voyage scolaire 003 L’éloignement de l’enfant, lors d’un départ en voyage scolaire ou en centre de vacances, constitue souvent une source d’angoisse pour lui et pour ses parents. Suite aux attentats, cette sensibilité s’est accrue. Alors, peur ou confiance ?

  • Question d'éducation : « Il faut toujours choisir ! »

    Faire des choix dans la vie Pour trouver son chemin dans la vie, il faut déjà se connaître. Or, pour un adolescent d’aujourd’hui, c’est fatiguant de devenir soi-même ! « M’sieur, pourquoi y faudrait toujours réfléchir ?! » Beaucoup de jeunes se mettent en standby, dès qu’on évoque leur avenir, le sens de la vie.

  • Mot-clé de la pédagogie de Don Bosco : La Présence salésienne

    education mot cle la presence 002 Don Bosco développa dans la rue au début de sa mission, puis dans ses institutions une forme de présence aux jeunes. C’est ce type de présence qu’il ne cessa de recommander à ses éducateurs, leur demandant d’être toujours présents à la vie des jeunes.

  • Mot clé de la pédagogie de Don Bosco : Autorité et affectivité

    juste distance Don Bosco a réhabilité l'affectivité dans la relation éducative, suite au siècle des Lumières qui avait eu tendance à tout vouloir rationaliser. Il y a de l'affectif dans chaque relation, y compris d'autorité.

     

  • Mot clé de la pédagogie de Don Bosco : la confiance

    Question éducation : la confiance « Sans affection pas de confiance. Sans confiance, pas d'éducation. » Ce slogan, repris dans toutes les institutions salésiennes, constitue le meilleur résumé de la pensée pédagogique de Don Bosco.

     

  • Question d'éducation : "Quoi ? Faire alliance avec le jeune ! "

    DBA ALLIANCE 1 pas p« Sans votre aide, je ne puis rien faire. » Don Bosco ne cessait de le répéter aux jeunes qu'il accompagnait. « J'ai besoin de votre accord.» Pour lui, le jeune n'est pas seulement un destinataire, mais également un partenaire de l'action éducative.

  • Eduquer à la joie. Mot clé de la pédagogie salésienne

    DBJOIEv2S'il est un mot qui caractérise l'ambiance d'une maison salésienne, c'est la joie. Il s'agit du meilleur indicateur de mise en œuvre de la pédagogie salésienne. Si l'enfant se sent aimé, pris en compte de manière personnalisée, libre de s'exprimer, soutenu dans ses difficultés, reconnu dans ses talents, valorisé dans sa progression, alors la joie ne tardera pas à illuminer son visage.

  • Dois-je accueillir le copain ou la copine pendant les vacances ?

    DBA 979 1 355La question se pose un jour ou l'autre dans les familles, ce n'est pas neuf. Comment accueillir la demande de son adolescent ? Trop de réticence, et le dialogue établi patiemment au fil de longues années risque d'être abimé. Tout accepter d'emblée ressemble à une démission des responsabilités de parent.

     

  • La chicha, c'est sympa... mais bonjour les dégâts

    CHICHA 4J'ai trouvé dans le blouson de mon fils de quinze ans une pochette de tabac pour narguilé et du papier aluminium. Je dois avoir une mise au point avec lui, mais comment m'y prendre ? Réponse de Jean-François Meurs, sdb, éducateur à Farnières. 

     

     

  • Question d'éducation : Mon fils me ment. Que dois-je faire ?

    Fils ment Une OKptePeur d'être sanctionné, de décevoir, de ne plus être aimé, de ne pas obtenir la promotion attendue ou le cadeau souhaité... de nombreux jeunes préfèrent mentir. Comment l'adulte peut-il se positionner face au mensonge d'un jeune ? Réponse de Luc Hepoelh, salésien de Don Bosco, éducateur spécialisé. Pour les jeunes, comme pour l'adulte, il est bien plus facile au premier regard de voiler la réalité par une petite infraction à la vérité, plutôt que d'assumer l'acte posé. Mais le mensonge entraine le mensonge.

  • Question d'éducation : des jeunes en panne de sens

    SERDU 1 PTITEMon fils, qui était très actif, ne veut plus rien faire. Il n'a pourtant que le choix (nous pouvons lui offrir beaucoup de choses et il est doué), mais c'est justement ça le problème : quand je lui dis « Décide-toi ! », il me répond : « Pourquoi est-ce qu'il faut toujours choisir ? ». Et il ajoute : « Pourquoi faut-il toujours réfléchir ? » J'aimerais comprendre ce qui lui arrive.

  • Facebook permet aux jeunes de se construire

    seb350 et logo« Facebook permet au jeune de se construire, mais ne remplacera jamais la relation éducative réelle ». Webmaster de la famille salésienne, le frère Sébastien Robert, salésien de Don Bosco, intervient régulièrement dans le réseau salésien et en dehors pour présenter les réseaux sociaux et évoquer quel positionnement éducatif envisager.

  • « Pas la peine de te cacher ! On t'a vue aller à l'aumônerie ! »

    DBA AUMONERIE« Ma fille voudrait aller à l’aumônerie, mais elle a peur du regard des autres ». Réponse de Sœur Anne Orcel, salésienne de Don Bosco à Lille. Vouloir rejoindre un groupe repéré comme chrétien, ça n’est pas très tendance dans le monde des ados. Comment, pour cette jeune fille, faire le choix d’aller à l’aumônerie, si c’est au prix de moqueries, s’il faut y perdre une certaine image de soi ?

  • Il veut partir en camping avec ses copains. Je dis oui ?

    dessin3 355"Notre fils de quinze ans ne veut plus aller en colonie, il fait le projet de partir en vacances en camping avec deux copains. Cela nous paraît jeune." Réponse de J-F Meurs, directeur du centre de Farnières, sdb. Votre fils veut se lancer dans une nouvelle expérience : c'est plutôt bon signe ! Signe que vous lui avez donné assez d'autonomie pour qu'il ose le faire. Signe qu'il se sent assez sûr de lui-même pour se passer – au moins momentanément, et sans doute à certaines conditions - de la protection familiale. Qu'il y ait des inquiétudes chez vous, c'est plutôt normal, et vous pouvez les lui exprimer, car il y a toujours des risques.

  • Ciel ! Mon jeune est orienté en lycée pro !

    Serdu 355Réponse de Gérard Schaffhauser, directeur du lycée professionnel Don Bosco à Wittenheim. Dés le 2nd trimestre, la question d'orientation se pose. La formation professionnelle n'est pas souvent bien perçue par les parents et leurs enfants. «Faut-il s'en inquiéter ?» Voici, cher parent, ce que vous allez vivre et penser. Ecoutez bien !

  • Mon enfant ne veut plus aller à l'école...

    Quest déducation 1 pteRéponse de Virginie Mérel, Fma. Crise de larmes, supplications, refus de se lever, combien de parents se trouvent démunis face à leur enfant ou leur adolescent refusant de prendre le chemin de l'école ? Entre angoisses, conflits, incompréhensions, il ne va pas toujours de soi de trouver la juste attitude.

  • « Je veux avoir un ordinateur dans ma chambre ! »

    Qu d education ordinateur355 Réponse de J. M. Petiteclerc, éducateur spécialisé, Sdb. «Comme cela, je serai tranquille pour travailler et jouer, sans être dérangé par les frères et sœurs !», «Tous mes copains ont des parents qui l'acceptent !» Arguments imparables. Combien ai-je vu de parents qui cèdent à la pression de leur adolescent ! Il revient aux adultes d'apprendre à leurs enfants à utiliser les outils qu'ils ont entre les mains. Car même si les jeunes maîtrisent souvent mieux que nous le maniement du clavier, ceci ne signifie absolument pas qu'ils maîtrisent véritablement l'outil. Je vois trois dangers, qui peuvent les guetter, et pour la prévention desquels ils ont besoin de notre aide.

  • Argent de poche

    966_1010« Mon enfant réclame de l’argent de poche. Il me trouve radine »

    Quand leurs enfants leur lancent : « Vous êtes radins ! Mes copains reçoivent bien plus ! », de nombreux parents ne savent comment réagir. Il s’agit d’abord de ne pas se laisser berner par cet argument des copains qui ont soi-disant bien plus d’argent de poche : les parents qui vérifient se découvrent souvent… très généreux !  (DBA 966) 

  • Ma fille veut organiser une fête à la maison avec de l'alcool

    Serdu 964 4 pte« Ma fille veut organiser une fête. Je ne sais pas si je dois autoriser l'alcool.» Réponse de François Le Clère, éducateur spécialisé, formateur dans les Maisons Don Bosco. Votre fille interroge sur la liberté, les responsabilités mais aussi les limites et les interdictions que vous lui octroyez. La question de la consommation d'alcool est d'autant plus vive qu'elle vient nous interroger, comme adulte, dans notre rapport à l'alcool et à la fête. Parfois les jeunes nous mettent dans l'urgence de répondre et dans le désir d'une réponse sans faille.

Mot du jour

Au début d’une aventure, chacun bénéficie de la «  chance du débutant ».

Un signe bienveillant du destin, de la Providence, nous indique que nous sommes sur la bonne voie, nous conforte dans notre décision de relever le défi.

Viens ensuite l’épreuve de l’initié, ce chemin de patience où se mesurent les volontés, les déterminations.

Là se distinguent deux catégories de personnes : celles qui persévèrent et celles qui baissent les bras.

Puis se dessine l’assaut du conquérant, l’ultime épreuve, où seul le plus fort, le plus déterminé, atteint son but. Mais certains ont fourni tant d’efforts et ont tant omis de se ménager qu’ils cèdent parfois malheureusement tout près du but

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
edb pour le bien commun

Multimédia

Étrenne 2018 du supérieur mondial des Salésiens
de Don Bosco : Cultivons l'art d'écouter et
d'accompagner (thème 2018 - © ANS)

Henri Marescaux témoigne
au week-end Don Bosco jeunes et familles
Voir l'article

Sœur Pilar, Salésienne de Don Bosco témoigne
au week-end Don Bosco jeunes et familles
Voir l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

Aurelie Monkam Noubissi